FC MARTIGUES / ENTENTE UGA ARDZIV: 2-1 (2-0)

FC MARTIGUES / ENTENTE UGA ARDZIV: 2-1 (2-0)

Dimanche 20 janvier 2013 - Stade Francis Turcan

Championnat DH - Arbitres : M.Berahhou assisté de MM Daif et Moudery

Buts : FCM : Delmas (16e, 24e) - UGA : Samoun (87e)

Expulsion : FCM : Fiorucci (86e)

FCM : Enriotti - Digne, Perez, Mangoni, Fiorucci - Videira (cap) - Untereiner (D'Ellena. 70e) Delmas (Caserta, 87e), Freitas, Stainer (Amalou, 65e) - Bouzazi.Entraineur : Mathias Lozano

UGA : Achoughatoian - Tepelian, Capasso, Arman Birgin (cap), Agobian - Cardillo, Kevin Campos (Sévag Odemis 50e), Fubiani - Heidelberger, Samoun, Franceschi (Denis Oz, 75e). Entraineur : Eric Berberian
Le match :
Après un superbe nul ramené de la pelouse du Cannet Rocheville, les hommes de Mathias Lozano se devaient de confirmer face aux arméniens d'Ardziv, peu en réussite cette saison mais toujours difficiles à manoeuvrer.

Martigues domine les débats d'emblée et tente rapidement d'ouvrir la marque. La première opportunité Sang et Or est sur corner, avec une tête d'Untereiner de peu à coté(8e). Martigues est dans son match et développe unjeu séduisant. Untereiner centre pour Bouzazi, seul au second poteau qui écrase sa reprise (15e). Bouzazi, de nouveau, fait la différence sur son côté et dépose le ballon sur la tête de Delmas, seul dans la surface, qui ouvre tranquillement le score (1-0, 16e).

L'UGA tente de réagir mais n'y est pas. Untereiner déborde côté gauche et centre, la défense centrale rate le ballon qui arrive sur Delmas qui n'a plus qu'à tranquillement ajuster Achoughatoian pour le doublé (2-0, 24e). Bouzazi, sur un ballon long, devance Achoughatoian mais ne parvient pas à redresser sa course (28e). Les Sang et Or manquent de tuer la rencontre, et cette occasion agit comme un électrochoc pour les Noirs et Jaunes d'Ardziv.

Les Marseillais vont dès lors prendre le contrôle des opérations et la physionomie de la rencontre s'inverse : Heidelberger tente sa chance sur coup franc (29e) mais c'est sans danger pour Enriotti. Jean-Baptiste Franceschi, sur coup franc, centre pour la tête d'Arman Birgin qui frôle la barre transversale (32e). De nouveau, Heidelberger tente sa chance de loin (33e) puis joue en une-deux avec Samoun et frappe fort, le ballon, dévié, passe au ras du poteau (39e). L'UGA apporte le danger sur coup de pied arrêté mais ne trouve pas la faille (41e). En réponse, Bouzazi perfore mais n'appuie pas assez sa frappe (42e).  Peu avant la pause, l'UGA manque l'occasion de réduire le score par Franceschi, idéalement servi par Heidelberger, qui lobe Enriotti mais n'appuie pas assez sa frappe (44e). A la mi-temps, Martigues est devant.
La seconde période reprend avec d'emblée une grosse occasion pour l'UGA : Samoun et Heidelberger combinent mais Enriotti gagne son duel (53e). Untereiner sur coup de pied arrêté inquiète Achougathoian (62e).

Les Martégaux sont dans leur camp, et ne parviennent plus à développer leur jeu. Il faut un Enriotti de gala pour conserver l'avantage, avec un nouveau duel gagné face à Sévag Odemis (66e) avant de s'envoler sur une grosse frappe d'Heidelberger (75e). Les arméniens ne vont rien lâcher et pousser jusqu'au bout. Fiorucci est malheureusement expulsé directement pour être retombé sur la cheville de son adversaire (85e).  En fin de partie, Samoun est à l'affût sur corner pour réduire la marque (2-1, 87e) mais la défense Martégale va tenir bon est résister aux dernier assauts arméniens. Au final, quatre points pour les Sang et Or !


Les réactions

Eric Berberian, coach de l'UGA :

" Deux erreurs de concentration nous coûtent deux buts. JB, Ludo, Sévag se sont heurtés à un gardien adverse en état de grâce. Nous payons cash ce manque de réalisme, et surtout ces 20 premières minutes où nous ne sommes pas rentrés dans le match;

Ce n'est pas faute d'avoir prévenu les joueurs, et même si on domine on ne marque pas. On a cumulé manque de réalisme offensif et défensif. Il nous a manqué quelques joueurs, blessés, et lors des défaites les absents ont toujours raison. L'équipe alignée était capable de remporter le match, mon impression est vraiment bizarre. En face, Martigues a été solidaire, homogène, avec quelques individualités intéressantes mais surtout un bon collectif. Nous devons travailler la concentration, et réussir à enchaîner les rencontres avec ce même niveau de concentration.

Il faudra gommer ces erreurs qui nous mettent dedans. Sarkis n'a rien eu à faire dans les cages, nous nous sommes tirés une balle dans la tête.

Nous manquons une super occasion de revenir, maintenant il faut se remobiliser pour aller chercher les points contre Cannes. Nous avions un objectif pour les quatre dernières rencontres aller, il est encore réalisable. Il faudra battre Cannes pour aller chercher l'exploit au Cannet Rocheville...."

Mathias Lozano, coach du FC Martigues :

" On a eu 25 très bonnes minutes, où nous avons bien joué face à une équipe d'Ardziv attentiste. On avait une grosse maîtrise dans les enchaînements, une sérénité défensive où nous avons maîtrisé leur trio offensif. Nous avons été réalistes et marqué deux buts coup sur coup.

La suite est plus complexe, et la rencontre a été totalement à leur avantage. Ardziv y a cru, a poussé, a réagi et ils méritaient sans doute mieux. A la mi-temps j'ai incendié les joueurs, qui pensaient avoir fait le plus dur. Je les sentais patauds, lourds physiquement. Je pense que l'on a payé notre grosse semaine précédente, et notre performance au Cannet Rocheville.

L'UGA a été plus vaillant et plus conquérant, ils ont dominé de la 30e à la 97e minute !! Sans les arrêts magnifiques d'Enriotti on aurait perdu ce match. On savait que l'UGA allait réagir, et l'expulsion de Fiorucci n'a rien arrangé.

Au final, les quatre points ont été acquis dans la douleur mais ils sont à nous. Ardziv méritait mieux, ils ne traîneront pas longtemps en bas de tableau."

Arnaud Berberian