3e Tour - FC MONCLAR (PH) - EUGA ARDZIV : 1-2

L'EUGA ARDZIV BAT LE FC MONCLAR ET SE QUALIFIE EN COUPE DE FRANCE !

 

MONCLAR FC - ENTENTE UGA ARDZIV: 1-2 (1-1)

Coupe de France - Dimanche 11 septembre 2011

Buts : Sévag Odemis (40e, 74e)

EUGA : Blanchon - Tepelian, Agobian (cap), Gossot, Galvan - Bakalian, Bezdikian, Barbaroux - Denis Oz, Tonco, Sévag Odemis. Entrés en jeu : Arman Birgin, Fubiani, Chamassian Entraîneur : Eric Berberian

Le match :

Périlleux déplacement pour les arméniens ce Dimanche, qui affrontaient le Monclar FC, club d’Avignon qui évolue une divison en-dessous.

Les arméniens, privés de leur buteur fétiche Ludovic Heidelberger, blessé, voient Fred Fubiani se blesser également dès l’échauffement. Eric Berberian choisit donc de titulariser Sévag Odemis, qui revenait à peine. Un coaching qui sera payant...

L’EUGA maîtrise la rencontre, met se met en danger tout seul sur la première incursion de Monclar. Les avignonnais ouvrent le score suite à une erreur de marquage sur coup de pied arrêté, contre le cours du jeu. 1-0, 13e

Les aigles d’ardziv vont poursuivre leur domination, font bien circuler le ballon, mais ne tentent pas assez leur chance. En fin de première période, Tonco décale Denis Oz qui centre pour Sévag Odemis, qui place le cuir dans le petit filet 1-1, 40e.

En seconde période l’EUGA met plus la pression, mais les arméniens sont moins bons dans le jeu, moins performants dans la circulation du ballon. Eric Berberian fait le choix de passer à deux attaquants, et Tonco dévie de la tête pour Sévag Odemis qui fusille le gardien 2-1, 74e.

L’EUGA déroule par la suite mais se montre très maladroit dans la finition, et n’inscrit jamais le but du break.... Jusqu’à la dernière seconde de jeu, où sur un long ballon, Monclar, qui n’avait jamais été dangereux, voit un défenseur arménien toucher la balle de la main...pénalty...le tireur s’élance et place une frappe....au-dessus !!!

Au final, les arméniens passent ce tour.

Pour l’entraîneur Eric Berberian, "le bilan est positif. On ne prends aucun cartons, et on gagne. Certes, nous sommes chanceux sur la fin, on passe par la petite porte. Mais il est important de gagner ce genre de rencontres face à un adversaire qui évolue juste une division en-dessous.

C’était important. Dimanche prochain, second tour de cette Coupe de France ! On croise les doigts !"

 

Arnaud BERBERIAN