uga-5.jpg

UNE IMMENSE DESILLUSION

uga-5.jpg

EUGA ARDZIV / AS LA CAYOLLE 2-3 (1-1)

Dimanche 13 octobre 2013 - 5e tour de Coupe de France

Stade Sévan - 1.000 spectateurs environ

Buts : UGA : Heidelberger (6e), Gossot (70e) - La Cayolle : Mahraoui (22e, 90e), Meddour (53e)

Arbitres : M.Fettouhi assisté de MM. Amo et Guilheneuf

Avertissements : UGA : Tepelian (80e) - La Cayolle : Meddour (28e), Baba Ahmed (44e), Mohamed (71e)

UGA : Achoughatoian - Massa (Tepelian, 57e), Gossot, Arman Birgin, Torre - Fubiani, Kevin Campos (Denis Oz, 65e), Tonco - Franceschi, Heidelberger (cap), Bulut. Entraîneur : Eric Berberian

La Cayolle : Azzi - Khayyour, Baba Ahmed, Mougnangola, Nianzi - Bounou, Millet, Mohamed (cap) - Mahraoui, Meddour (Benachour, 90e+1), Ventimiglia (NDiaye, 74e). Entraîneur : Nordine Medebbeur

LE CONTEXTE

5e tour de Coupe de France. L'UGA reçoit La Cayolle, qui évolue en DHR, pour un remake de la dem-finale de la Coupe de Provence d'il y a deux ans.

Le Stade Sévan est a bloc, et fait énormément de bruit pour soutenir les siens. Côté arménien, Varanth Bezdikian et Mika Agobian sont notamment absents sur blessure.

UNE PREMIERE PERIODE JOUEE AVEC LE FREIN A MAIN

Tout débute pourtant bien pour l'UGA : Ludo Heidelberger va faire rugir de plaisir son public sur un rapide exploit personnel. "El Fenomeno" ouvre les compteurs d'une lourde frappe excentrée pleine lucarne (1-0, 6e). Pourtant, l'envie est du côté visiteur. Les joueurs de La Cayolle sont solides, et montrent plus d'allant face à des arméniens méconnaissables, malgré une tentative de Zaven Bulut (11e).

Logiquement, La Cayolle va revenir au score, alors que les Noirs et Jaunes n'appliquent pas les consignes du coach et balancent de longs ballons devant. Inévitablement, Nianzi récupère un ballon au milieu de terrain, transmet vers Meddour qui offre un caviar à Mahraoui qui égalise d'une belle tête (1-1, 22e). La physionomie de la rencontre reste la même jusqu'au retour aux vestiaires, après une dernière alerte menée par Nianzi et Ventimiglia (44e).

UNE SECONDE PERIODE CAUCHEMARDESQUE

Malgré une énorme soufflante d'Eric Berberian, les arméniens ne parviennent pas à inverser le sort de la rencontre à la reprise. Rapidement, Meddour va se régaler dans l'entrejeu et fusille Achoughatoian pour donner l'avantage aux siens (1-2, 53e). Clairement, l'UGA n'y est pas mais trouve les ressources pour revenir à la marque à l'orée des vingt dernières minutes : Jean-Baptiste Franceschi dépose un coup franc sur la tête de Thierry Gossot qui égalise d'une tête rageuse (2-2, 70e). 

Ce but revigore les troupes du Président Cazarian, qui reprennent la direction des opérations : Franceschi réalise un beau numéro sur son côté et centre pour Bulut dans les six mètres de la surface de réparation, qui ne cadre pas sa reprise (81).... En toute fin de partie, les arméniens concèdent une faute évitable à l'entrée de la surface de réparation. Heureusement, Nianzi rate son tir (88e). Pourtant, quelques secondes plus tard, l'UGA commet de nouveau la même erreur : cette fois, Mahraoui ne se gène pas pour expédier l'offrande au fond des filets (2-3, 90e).

Dans un dernier sursaut d'orgueil, les arméniens vont repartir de l'avant, et l'action se conclut d'une magnifique frappe de Zaven Bulut........qui trouve la barre......le ballon revient sur Thierry Gossot qui reprend de la tête et prend le portier à contre-pied......qui réalise un arrêt surnaturel.....Azzi vient de donner la victoire aux siens !

L'ANALYSE DU COACH

" La Cayolle a été solide, mais bien que costauds dans les duels ils étaient lents derrière. Il y avait de quoi faire, mais malheureusement ce dimanche, il n'y avait pas de percussion, pas de mouvement, pas d'allant dans les duels de notre côté. On a raté des buts tout faits, avec des opportunités énormes d'inscrire le troisième but et de prendre un avantage qui aurait été décisif.

Je ne suis pas du tout content de la prestation de mes joueurs. Ils n'ont rien appliqué des consignes données, alors qu'en face on savait que La Cayolle allait hausser son niveau de jeu.

Il y avait un stade plein, un public énorme pour pousser les garçons, qui auraient du se sublimer. Au lieu de ça, certains ont clairement manqué d'envie, d'autres ont eu trop de pression. 

Désormais, il faut rapidement se reprendre. Dans le football tout va vite, et les joueurs vont avoir l'occasion de se reprendre dès Dimanche pour la réception de Toulon !"

Arnaud Berberian


Crédit photo : Foot 13

coupe de france stade sévan euga ardziv UGA ARDZIV La Cayolle