Les Arméniens malheureux à Pernes.

485874-411249058890657-100000166994627-1849965-1913174596-n.jpg

Le déplacement dans le Vaucluse s’annonçait périlleux, il l’a été. Supporters insultants, un arbitrage des plus catastrophiques, cela faisait longtemps que les Aiglons n’avaient pas aussi malchanceux.
Le début de match est clair : les Pernois balancent tous les ballons devant tandis que l’EUGA pose le jeu. Très rapidement, ce sont pourtant les locaux qui ouvrent la marque sur un but très chanceux.
Les joueurs d’Eric Berberian réagissent dans la foulée mais la frappe de Ludovic Heidelberger vient frapper la barre.
Dominateurs, les « Jaune et Noir » rentrent aux vestiaires menés par un petit but d’écart.
En deuxième mi-temps, l’écart entre les deux formations est encore plus flagrant. Mais Pernes double la mise sur un gros coup de pouce des arbitres, qui ne signalent pas un hors-jeu impressionnant. Eric Berberian, mécontent, crie à l’injustice sans pour autant prononcer la moindre parole déplacée. C’est là que l’arbitre central, encore une fois dépassé, expulse le coach arménien, sans aucune raison valable.
La réduction du score sur penalty d’Heidelberger redonne des ailes à l’EUGA, qui joue à 10, après l’expulsion incompréhensible d’Hayko Birgin.
En fin de rencontre, sur une énième contre-attaque, les Pernois enfonceront un peu plus le clou.
Cette défaite à Pernes reste en travers de la gorge des Arméniens. Il y a de quoi.

Maxime Vaytet-Cazarian

euga ardziv DH es pernes ligue mediterrannee