6677707 10206119

FIERS DE CETTE EQUIPE !

6677707 10206119

ENTENTE UGA ARDZIV / FC ROUSSET 3-3 (2-2, 3-3, 3-3), 6 t.a.b 7

Stade Municipal, Salon de Provence – 2.500 Spectateurs environ

Arbitre : M. Buttegeg assisté de MM. Uzan et Caspar

Buts : UGA : Gossot (36e), Di Lauro (45e+3), Heidelberger (61e) – FCR : Noto Campanella (4e), Abdelali (20e), Hamed (76e)

Avertissements : UGA : Chamassian (31e) Ohanessian (45e) – FCR : Attar (45e)

UGA : Krikorian – Garcia, Gossot, Bakalian – Torre, Chamassian, Ohanessian, Zaven Bulut – Barbaroux – Di Lauro, Heidelberger (cap). Entrés en jeu : Tepelian, Bezdikian, Denis Oz. Entraîneur : Eric Berberian

FCR : Munoz – Vinot, Pergaud, Merabet, Hamed (cap) – Bouaroua, Attar, Noto Campanella, Beaudot, Abdelali – Ben Dahmane. Entrés en jeu : Benchaa, Bral, Alonso . Entraîneur : Aziz Barbachi

Tout pour réussir une belle fête

L’Euga Ardziv est encore en finale de Coupe de Provence !  Après un superbe parcours, les protégés de Philippe Cazarian se présentent sur le magnifique stade de Salon, rempli à craquer. L’ambiance est exceptionnelle, avec de nombreux supporters qui donnent de la voix.

En face, le FC Rousset, composé de belles individualités, a aussi à cœur de remporter le trophée pour la seconde fois de son histoire. Tout est réuni pour un match superbe. Et le spectacle sera tout simplement magnifiquel !

Une entame complètement manquée

Les chants des supporters sont impressionnants. Le bruit et la ferveur donnent la chair de poule.
Malheureusement, les arméniens sont inhibés par cette ambiance hors du commun. A l’inverse des joueurs de Rousset, qui mettent en place un pressing incessant, en évoluant haut et en empêchant le jeu des arméniens de se déployer. La pelouse, en mauvaise état, rend également difficile le fameux jeu court de l’UGA.

Dès l’entame, Hamed, sur coup franc, envoie une frappe dans la surface : le ballon navigue jusqu’à Not Campanella qui reprend soudainement, Christophe Krikorian stoppe très proprement (1e).
La seconde offensive de Rousset va aller au bout. Sur un centre venu de la droite, Noto Campanella place une tête imparable (0-1, 4e).

Cette ouverture du score précoce assomme les arméniens, qui réagissent de manière brouillonne. Heidelberger sert Di Lauro, repris in extremis (5e), Julien Torre frappe de loin (6e) puis Di Lauro percute, sert Chamassian qui voit son tir arrêté par Munoz (10e). Le pressing de Rousset continue de perturber l’UGA. Hamed est dangereux sur coup franc, sans tromper Krikorian (12e).

Quelques minutes plus tard, un ballon flottant est mal renvoyé, Abdelali est à la retombée. Il feinte et envoie une frappe puissante à l’entrée de la surface, imparable. Rousset fait le break (0-2, 20e) !

Ce second but n’a pas d’effet sur les supporters de l’UGA, qui augmentent encore leurs encouragements de manière remarquable.

Une réorganisation tactique payante

Eric Berberian décide alors de réorganiser son équipe : Varanth Bezdikian et Jules Tepelian font leur entrée, alors que le 3-5-2 se transforme en 4-3-3.

L’effet est immédiat : l’UGA reprend un entier contrôle du match. Mike Ohanessian se bat comme un diable, donne à Zaven Bulut qui envoie une frappe surpuissante de 25 mètres…Barre transversale (22e) !!

L’UGA pousse de plus en plus. Zaven Bulut subit de nombreuses fautes, qui donnent à chaque fois des coups francs dangereux. Barbaroux oblige Munoz à sortir des ballons chauds des poings (23e). Le rythme redescend quelque peu, jusqu’à ce que….

L’UGA revient avec le cœur

UGA et impossible ne vont pas ensemble. Cette équipe le montre depuis de nombreuses années, et va encore en faire la démonstration. Alors que l’on n’aurait pas donné cher de la peau des arméniens, les hommes d’Eric Berberian vont faire étalage de toute leur force mentale !

Jules Tepelian récupère, envoie Zaven Bulut sur le côté droit qui remonte tout le terrain pour obtenir un corner. Zaven s’en charge pour déposer le ballon sur la tête de Varanth Bezdikian, qui envoie un missile prolongé par Thierry Gossot au fond des filets (1-2, 36e). Le public explose, l’UGA accentue sa domination.

Jules Tepelian place une tête, sortie de justesse (37e) avant que Zaven Bulut ne subisse une nouvelle faute. Anthony Barbaroux se charge du coup franc, toujours dangereux.
Alors que l’on s’approche de la mi-temps, Rousset multiplie les fautes aux abords de la surface de réparation. Ludo « El Fenomeno » Heidelberger envoie un missile, repoussé difficilement par Munoz, Robin Di Lauro est à l’affût pour égaliser de près (2-2, 45e+3) !!

« El Fenomeno » Heidelberger pour rêver de la victoire !!

A la reprise, la physionomie est inchangée. L’UGA a d’emblée une grosse occasion avec un coup franc de Barbaroux qui frôle le montant de Munoz (49e).

Les arméniens poussent : Ludo Heidelberger prend à revers la défense, il rentre de la surface mais est contré in extremis (53e).  Dans la foulée, Zaven Bulut part seul au but, se présente seul devant Munoz avant d’être lui aussi stoppé avant de marquer (55e). Rousset réagit timidement avec une tête, stoppée sans trembler par Krikorian (57e).

A l’heure de jeu, les Noirs et Jaunes vont réaliser l’impensable, une demi-heure auparavant : Ludo Heidelberger est à la retombée d’une passe de Barbaroux pour mystifier son vis-à-vis et placer une frappe magique dans le petit filet de Munoz (3-2, 63e) ! Le stade chavire de bonheur, les décibels explosent !!

Hamed arrache la prolongation

Ce but fait réagir les joueurs de Rousset. Noto Campanella envoie une frappe surpuissante, qui se fracasse sur la barre de Krikorian (65e).

Le match est encore ouvert. Malgré une logique baisse physique des vingt-deux acteurs, la rencontre se transforme en attaque-défense indécise. Zaven Bulut est de nouveau séché à l’entrée de la surface. Barbaroux dépose le ballon sur la tête de Gossot, qui voit le cadre se dérober (66e) !

A quinze minutes du terme, contre le cours du jeu, Rousset va pourtant parvenir à égaliser. Hamed tire superbement un coup de pied arrêté, aux 25 mètres plein axe, qui ne laisse aucune chance à Krikorian (3-3, 76e). Plus rien ne bougera par la suite, jusqu’à la fin du temps additionnel.

Des prolongations indécises

Après avoir tout donné, les deux équipes accusent le coup physiquement.  Pour répondre au défi physique de Rousset, Eric Berberian passe en 4-4-2.
Ludo Heidelberger parvient à décaler Mathias Chamassian, qui ne cadre pas (104e) avant que Munoz ne sorte dans les pieds de Denis Oz (105e). L’UGA ne lâche rien, et tente d’aller inscrire un quatrième but !

Ludo Heidelberger va éliminer ses gardes du corps pour servir idéalement Denis Oz à l’entrée de la surface. Malheureusement, le milieu de terrain arménien, seul devant Munoz, ne parvient pas à le tromper (106e).  Mike Ohanessian tente à son tour sa chance de loin (108e) et Ludo Heidelberger envoie une reprise de volée spectaculaire tutoyer le poteau de Munoz (113e).

En fin de partie, Christophe Krikorian effectue une sortie rassurante (116e). Jordan Garcia a une opportunité, mais il tergiverse au dernier moment (119e) avant que Krikorian ne sorte une dernière fois aux devants de Ben Dahmane (120e). La séance de pénaltys arrive !

Le destin choisit son camp

David Hamed, ancien joueur professionnel et capitaine de Rousset est le premier à s’élancer. Christophe Krikorian sort une parade exceptionnelle et repousse le tir !

Les tirs aux buts vont être épiques : Bezdikian marque, Noto Campanella aussi. Denis Oz redonne l’avantage aux siens, avant un premier tournant. Merabet s’élance, Christophe Krikorian sort une nouvelle parade superbe. M. Buttegeg décide de faire retirer le pénalty, transformé cette fois-ci par Merabet. Zaven Bulut marque le sien, Bouaroua aussi.

Anthony Barbaroux voit malheureusement son tir repoussé par Munoz : les deux équipes sont à égalité. Ben Dahmane et Heidelberger ne tremblent pas, on arrive à la série de « mort subite ».

Christophe Krikorian est chaud, il sort avec la manière le tir de Bral ! Jules Tepelian suit, mais Munoz repousse aussi son tir !

Torre et Garcia réussissent leurs tentatives, ainsi que les joueurs de Rousset. On arrive au neuvième tireur : Thierry Gossot tente sa chance, son tir heurte la transversale avant de rebondir devant la ligne de but…

Fiers de nos joueurs

Ce soir, l'Euga Ardziv s'est inclinée en finale de Coupe de Provence, au terme d'une séance de tirs aux buts, et d'un scénario exceptionnel.

L'ensemble des joueurs, du staff et des supporters ont été plus qu'à la hauteur de l'évènement. Menés 2 à 0, les arméniens sont revenus dans le match avec un cœur énorme, dans une ambiance indescriptible.

Malheureusement, le destin de la finale a échappé aux Noirs et Jaunes. Il n'y a pas à rougir, bien au contraire. On félicite du fond du cœur tous les acteurs de cette finale, pour les émotions extraordinaires procurées ce soir.

Félicitations au FC Rousset pour sa victoire, merci au District de Provence et ses bénévoles pour l'organisation et à la Ville de Salon pour la qualité de l'accueil. Merci également à nos nombreux supporters et sympathisants, pour leur soutien sans faille qui fait chaud au cœur.

Arnaud Berberian

euga ardziv